LES VOLONTAIRES

2016

6 mois au Jardin de l’Amour et de la Compassion

 

 

Enseignante de biologie et de chimie au gymnase, j’ai décidé, en 2015, de prendre une année sabbatique et je suis arrivée à Jhamtse Gatsal le 31 octobre 2015. J’ai été accueillie par l’allée d’honneur des enfants et des employés et me suis tout de suite sentie comme à la maison.

Ma tâche sur place, pour les 6 mois qui m’attendaient, étaient d’aider Apoorwa, l’enseignante de sciences sur place, avec les classe 9, 10 et plus tard également 7 et 8.

L’enseignement, en anglais, de la biologie, chimie et physique, sans aucun moyen moderne (beamer ou matériel de démonstration) m’a forcée à repenser complètement ma manière d’enseigner. Autant dire que je n’ai pas chômé, mais cet énorme investissement était récompensé chaque jour par l’attention sans relâche, l’envie d’apprendre, les sourires, et les « hubs » de mes élèves. Quel bonheur d’enseigner dans cet endroit ! Même si la météo était rude (j’ai passé l’hiver sur place, sans chauffage et peu d’eau chaude ou même d’électricité), ce manque de confort matériel tout relatif était compensé au centuple par la magie du lieu et des personnes y habitant.

En plus de l’enseignement, j’ai également appris aux membres de la communauté – enfants et adultes – à faire du crochet, et ils ont confectionné des bonnets et des bandeaux pour les oreilles tout au long de l’hiver, c’était une réelle « crochet fever ». J’ai pu aussi partager ma passion pour le yoga lors des activités sportives avec les élèves et leur ai même transmis quelques notions de français ! Les journées, vous l’aurez compris, étaient bien remplies, vu que les enfants étaient en cours 6 jours par semaine, qu’il fallait surveiller les devoirs et que j’allais aider, lors de mon temps libre, l’équipe en cuisine.

Comme la communauté est influencée par les coutumes de différentes religions, j’ai pu vivre, Halloween, Thanksgiving, Noël, Diwali, Lossar et me suis régalée de la joie des petits et des grands à… se déguiser… tenir des allumettes bengalaises ou encore déguster des pancakes fait par toute l’équipe sous ma « supervision » pour Noël. Bon, il faut avouer là que les enfants auraient préféré leur chappattis et les pois chiche… vous pouvez le comprendre vous ????

Après une période de travail encore plus intense pour préparer les élèves des classes 9 et 10 à leurs examens, le temps de la séparation était arrivé. Le plus dur, bien évidemment, a été le départ des enfants à la fin de l’année scolaire, vu que la plupart retournent dans leur famille, mais je me dis que cela aurait été encore plus dur de devoir leur dire au revoir en partant moi d’abord….

 

Je garde de mon séjour à Jhamtse….

                        ….. des sourires et des câlins par centaines…

                                   …… des souvenirs de soirées pasta mémorables (quand on en                                              trouvait) avec Vasuda et les enseignants, car même eux n’en                                     pouvaient plus du riz, des lentilles et des haricots ou choux fleurs….

                                               ….. et surtout….l’énooooorme envie d’y retourner !!!!!!

 

 

SUZANNE GERGELY